Qui est Henry Jacques Le Même ?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Silhouette émaciée, de taille modeste, buste enclos comme un peu maladif, mais l’œil au regard attentif, vif, malicieux, Henry-Jacques Le Même, architecte DPLG à 32 ans (1929), était un homme essentiellement distingué.

D’une voix douce, limpide, claire comme une eau de source, il s’exprimait, avec retenue, modestie et surtout la courtoisie la plus éminemment française, souriante autant que charmeuse, dans une langue raffinée, précise, celle d’un philosophe. Son allure, attachée à l’élégance du vêtement, toujours tiré à quatre épingles, son geste, sa main, lui valaient un respect de bonne éducation, sans lequel, comme sur la glace, il glissait vers ailleurs…La personnalité de H. J. Le Même, si aimable qu’elle fut, inspirait un style de rigueur, dans l’application stricte de la « Règle » : avec lui, on ne badinait pas ! Il avait l’Art de remettre les choses en place, dans le souci d’approcher la vérité.

Né en 1897, mort en 1997, il a connu une traversée du XX° siècle, en dépit des deux guerres mondiales, nourrie de rencontres prestigieuses et marquantes, tant mondaines avec la baronne Noémie de Rothschild (Mimi !), la princesse Angèle de Bourbon ou Marcel Dassault, que professionnelles, trouvant collaborations , influences, inspirations créatives auprès de H. Sauvage, Mallet Stevens, Le Corbusier en architecture, ainsi que de Pierre Patout, J.E. Ruhlmann, en Arts Déco ; on peut y ajouter d’autres personnalités, telles que Armand Allard, tailleur reconnu pour son fameux pantalon de ski, le fuseau !

Faut-il rappeler qu’en 1925, les antibiotiques n’apparaissaient qu’à peine dans la lutte anti-tuberculeuse. Pour vaincre la contagion et soigner la maladie les sites en montagne ensoleillée étaient recommandées : ainsi se sont développés le Plateau d’Assy, San Selmoz, Leysin, Montana… et Megève. Malheureusement atteint par la menaçante affection, H.-J. Le Même choisit, pour s’y installer – jusqu’en 1950 – cette station, alors petit village de Haute Savoie, « saison d’été, paradis du ski ». Mimi lui confie en première œuvre la construction de son « chalet », début d’une carrière florissante, puis 1001 chalets suivent, 3 sanatoriums, des lycées, hôtels, boîte de nuit (Le Mauvais Pas) , boutiques… urbanisation de l’extension du village…

H.J. Le Même n’aimait pas le pastiche, refusant le plagiat du « chalet Suisse ». Mais il comprenait les rigueurs climatiques et l’implantation en déclivité, pour exploiter les vues sur la vallée et les cimes d’alentours. Outre sa propre maison, au toit terrasse « en cuvette », qui n’a pas manqué son effet de scandale révolutionnaire, il a su respecter les volumétries et matériaux de la tradition montagnarde, tout en y intégrant un modernisme de mise en forme et de mise en œuvre. Ainsi, pour exemple, retrouve-t-on, avec leur pente, de forts avant-toits en protection des façades et balcons, affirmant un contraste singulier de noir et blanc, par la neige, matelas isolant au-dessus, ombre portée au-dessous, accusant le parement de bois, calciné par le rayonnement solaire. Utilisation de la pierre apparente en soubassements contre les amoncellements de neige, et par volonté de rompre joyeusement avec la nature, enduits tyroliens, hauts en couleur, ocre, jaune, rouge pompéien ! A l’intérieur, contre les clous des grosses chaussures, loupars d’hiver, ailes de mouches d’été, fallait-il prévoir des sols résistants et faciles à laver, ainsi linoléum et grès cérame déploient-ils leurs teintes, harmonieusement calepinées, comme chêne de Hongrie, briquetages ou cuivre se composent en cloisonnements et foyers…

De l’angoisse d’une santé fragile, H.-J. Le même n’a-t-il pas su remarquablement trouver, avec intelligence et volonté, sa force créative, tout au long de sa vie d’architecte centenaire ? Modèle en son genre, de grande générosité de surcroît ! En reconnaissance de l’homme et en remerciement de son legs,

hommage soit rendu à Henry-Jacques Le Même par le Prix que lui consacre en sa mémoire La Société Française des Architectes !

Luc-Régis Gilbert

Références bibliographiques:
Maurice Culot, Megève 1925-1950. Architectures de Henry Jacques Le Même, éditions Norma et IFA.
Mélanie Manin et Françoise Véry, Henry Jacques Le Même, éditions du CAUE de Haute-Savoie, collection Portrait.
Françoise Véry et Pierre Saddy, Henry Jacques Le Même Architecte à Megève, éditions Pierre Mardaga et IFA, 1988
Wikipédia/archives HS et SFA…

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Contact

247, rue Saint Jacques 75005 France
33(0)1 56 81 10 25
33(0)1 56 81 10 26
contact@sfarchi.org
http://www.sfarchi.org

Click to open a larger map